Vous souhaitez cultiver du cannabis en exterieur ? Voici les astuces.

Il est généralement plus facile de cultiver des plants de Cannabis à l’extérieur qu’à l’intérieur, car mère Nature intervient pour faire une partie du travail. Malgré cela, vous devez préparer le terrain pour une culture réussie afin de vous assurer que vos plantes reçoivent les nutriments dont elles ont besoin.

Conformité

Votre site de culture doit être conforme à toutes les règles et réglementations locales. Il doit s’agir d’une propriété privée dont vous êtes le propriétaire. Dans la plupart des endroits, votre jardin doit être sécurisé par une clôture d’intimité et les plantes ne doivent pas dépasser la hauteur de la clôture. Tout portail doit être verrouillé pour empêcher les enfants d’atteindre les plantes et pour décourager le vol.

Espace

L’espace dont vous avez besoin dépend du nombre et du type de plantes que vous voulez faire pousser et que vous êtes légalement autorisé à faire pousser. Vos plantes devront être espacées d’au moins 1,5 à 2,5 mètres, afin qu’elles bénéficient toutes d’un bon ensoleillement et d’une bonne brise.

Climat et ensoleillement

De nombreuses personnes pensent qu’il faut un climat chaud et subtropical pour cultiver de la marijuana en extérieur. Ce n’est pas le cas. Le cannabis est originaire des régions d’Asie centrale, où le climat peut être rude et souvent froid en altitude. Il existe des variétés de cannabis sélectionnées spécifiquement pour la culture en extérieur dans des climats plus froids.

La marijuana aime la lumière du soleil. Le terrain que vous avez choisi doit bénéficier d’au moins trois heures de lumière directe du soleil chaque jour, de préférence plus. Les plantes pousseront plus vite et donneront plus de produit, avec environ cinq heures de soleil naturel par jour. Le cannabis préfère la lumière du matin à celle de l’après-midi, gardez donc cela à l’esprit lorsque vous choisissez un emplacement pour la culture en extérieur.

Qualité du sol

Lors du choix d’un site pour la culture en pleine terre, il est également important de tenir compte de la qualité du sol. Assurez-vous que le sol dispose d’un bon système de drainage. Le cannabis peut pousser dans une grande variété de types de sol, à condition que le sol soit suffisamment drainé. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez amender le sol ou planter dans des conteneurs.

Le sol doit se compacter lorsqu’on le presse, mais se briser facilement lorsqu’on le pique. Un sol fertile et sain contient des matières organiques, comme du bois en décomposition et d’autres matières végétales. Un bon sol abrite également de nombreux organismes, notamment des vers de terre, des larves, des bactéries bénéfiques et d’autres micro-organismes. Si vous ne voyez rien ramper dans votre sol, il manque probablement de matière organique. Vous pouvez mélanger du paillis et d’autres amendements au sol pour augmenter sa fertilité, si nécessaire. Si le sol est mal drainé, ajoutez du sable, de la perlite ou de la vermiculite.

Niveau PH

Le niveau de pH du sol doit également être testé. Un niveau de pH idéal pour la culture de la marijuana se situe entre 6 et 7. Un sol au pH extrême décourage l’absorption des nutriments des plantes. Les faibles niveaux de pH ont également tendance à produire plus de plants de cannabis mâles. Une application de chaux hydratée peut aider à augmenter le niveau de pH, tandis que l’ajout de bicarbonate de sodium dans le sol peut le diminuer.

Posts created 27

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut